L’entrée en guerre des États-Unis en 1917 - Musée de la Grande Guerre

À noter :
Le musée sera exceptionnellement fermé le samedi 20 juillet (en raison du passage de la flamme olympique).

Fermeture annuelle du 19 août au 6 septembre 2024.
Réouverture le samedi 7 septembre pour le week-end de reconstitution historique.

Pourquoi les États-Unis entrent-ils en guerre en 1917 ?

11.16.22

La décision de l’entrée en guerre des États-Unis en 1917 survient 2 ans et demi après avoir déclaré vouloir rester neutres au nom de la doctrine Monroe de 1823. Pourquoi les États-Unis entrent-ils en guerre en 1917 ? Qu’est-ce qui déclenche leur engagement ? Quels sont leurs intérêts, alors qu’ils prônaient une politique de non-interventionnisme ?

La situation des États-Unis avant d’entrer en guerre

En 1914, après l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand, la Première Guerre mondiale éclate en Europe. De l’autre côté de l’océan Atlantique, les États-Unis décident de ne pas prendre part au conflit et de rester neutres. Le président démocrate Thomas Woodrow Wilson préfère engager des négociations qui, malheureusement, n’aboutissent pas.

Les atrocités en Belgique de 1914 et le torpillage du Lusitania en 1915 font cependant monter la tension entre Berlin et Washington. En effet, ce dernier événement cause la mort de 1198 civils dont 128 Américains. Le naufrage de ce navire désarmé avec à son bord des passagers civils émeut l’opinion publique américaine et choque le président Woodrow Wilson qui émet un avertissement envers les Allemands. Le non-interventionnisme du chef d’État américain est apprécié de son peuple qui le réélit une seconde fois lors de sa campagne. Elle porte d’ailleurs une promesse forte : “He kept us out of war” (Il nous a préservés de la guerre).

Oncle Sam
Oncle Sam

Comment les États-Unis ont-ils rejoint la Première Guerre mondiale ?

En janvier 1917, malgré les mises en garde des États-Unis et de la Grande-Bretagne, l’Allemagne décide de reprendre la guerre sous-marine. Cette décision constitue une réelle menace pour l’économie américaine dont de nombreuses marchandises sont achalandées en bateau. En mars 1917, le navire américain le Viligentia est coulé par l’armée allemande.

Par ailleurs, la correspondance du ministre allemand des Affaires étrangères est révélée par les Britanniques. Arthur Zimmerman propose aux Mexicains une alliance contre les États-Unis. Il leur propose de recouvrer le Texas, le Nouveau-Mexique et l’Arizona. Après cette provocation, le Congrès vote, le 6 avril 1917, en faveur de la guerre à 373 voix contre 50. Les États-Unis s’engagent donc dans la Grande Guerre. Woodrow Wilson proclame alors : « L’Amérique doit donner son sang pour les principes qui l’ont fait naître”.

Groupe de soldats américains à cheval vers 1916
Groupe de soldats américains à cheval vers 1916

Les conséquences de l’entrée en guerre des États-Unis

L’entrée en guerre des États-Unis en 1917 a été décisive pour les puissances de la Triple-Entente. La Grande-Bretagne, la France, la Russie (qui connaît une révolution interne) et leurs alliés sont en difficulté face à la Triple Alliance, composée de l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie et de leurs alliés bulgares et ottomans. L’entrée en guerre des États-Unis en 1917 est un soulagement pour la Triple-Entente qui se voit prêter des centaines de millions de dollars. Les alliés peuvent ainsi réinvestir dans l’armement. En ce qui concerne l’impact militaire, il se fait surtout ressentir durant l’été 1918. Plus d’un million de “Sammies” (surnom des soldats américains) débarquent sur le sol français. Au moment de l’armistice du 11 novembre 1918, ils seront deux millions.

L’engagement des Américains dans la Grande Guerre est donc décisif pour vaincre la Triple Alliance. Par ailleurs, c’est à ce moment que le pays s’impose réellement sur la scène internationale. Le président américain réussit à sortir son pays de l’isolationnisme et à le hisser au rang de superpuissance mondiale.

Cuisine en plein air de l'armée américaine
Cuisine en plein air de l'armée américaine

Les premières actions des États-Unis

L’entrée en guerre des États-Unis en 1917 est un véritable tournant dans ce conflit qui dure déjà depuis 3 ans. Même si financièrement et matériellement, les Américains ont déjà beaucoup participé à la Première Guerre mondiale, c’est réellement en 1918 qu’ils participent à leurs premières batailles. Avant cela, les Sammies s’entraînent dans des camps installés à Brest, Bordeaux, Saint-Nazaire et Le Havre. Car la réalité militaire est bien loin de celle que connaissent les soldats américains. Même s’ils ont combattu contre les premières nations, les rebelles philippins, les Espagnols de Cuba ou les hors-la-loi mexicains, ils ne sont pas prêts pour ce combat. Sans service militaire, les soldats ne savent pas manier les armes et doivent être formés.

À l’été 1918, les premiers contingents américains sont envoyés au combat et de nombreux volontaires débarquent en France. Comme l’a demandé le général Pershing, ils restent autonomes par rapport aux armées françaises et britanniques. Leur arrivée est décisive, car quelques mois plus tard, l’armistice est signé le 11 novembre 1918.