Wagon de transport de munitions - Musée de la Grande Guerre

Le musée est ouvert lundi 20 mai de 9h30 à 18h.

Wagon de transport de munitions

Ce wagon a été construit par les usines de Saint-Chamond et date de 1916.

Les usines de la ville de Saint-Chamond faisaient parties de la Compagnie des forges et aciérés de la Marine d’Homécourt (1854-1970) et étaient spécialisées dans la construction de locomotives à vapeur. La Compagnie était chargée de produire des éléments pour le chemin de fer, pour l’industrie lourde et la marine.

Description du wagon

Le wagon est constitué d’un châssis datant d’avant la Première Guerre Mondiale. La caisse est en acier. Le toit est constitué d’orifices et de rail pour permettre le déplacement des munitions à l’aide d’une grue. Ce wagon possède deux essieux : un essieu à roues à rayons et un essieu à roues à voile plein. Une étoile à six branches est visible sur le devant, ce qui permet d’affirmer que ce wagon a bien été construit dans une des usines de la ville de Saint-Chamond. Un convoi militaire était généralement constitué de 40 à 50 wagons et d’une locomotive à vapeur. Ce wagon pouvait transporter 137 tonnes de matériels.
Train blindé : La conception des trains blindés coïncide avec l’apparition du chemin de fer, en 1825. Un train blindé a une fonction offensive comme défensive sur les voies ferrées. Muni d’un armement lourd, amovible ou permanent, il a la capacité de repousser la ligne de front et de faciliter le cheminement de munitions.

Extérieur :
Ce type de wagon permet d’acheminer des munitions et des obus. Il se compose d’une caisse en acier avec sur le toit une trappe et de rails pour faciliter le déplacement des munitions amenées à l’aide d’un palan.
Il est muni de deux types d’essieux2 : un à rayons et l’autre à roues à voile plein. La présence d’une étoile à six branches sur le devant indique que la construction de ce wagon a été faite dans une des usines de la ville de Saint-Chamond.
Ce wagon pouvait transporter 137 tonnes de matériels.

Intérieur :
L’aménagement intérieur du wagon est ordonné de manière à ce que les obus soient disposés horizontalement, dans le sens de la voie, sur un rangement placé sur le plancher. Tout est pensé pour faciliter la disposition, le maintien et le retrait des obus, l’agencement est semblable à un « magasin à munition ». Chaque wagon doit cependant contenir deux récipients : l’un avec de l’eau et l’autre avec du sable en cas de départ de feu.

  • Longueur totale (tampons compris) : 8.60 m
  • Largeur totale (marchepieds compris) : 3 m
  • Hauteur totale au-dessus du rail : 3.50 m
  • Tare : 18 tonnes

Dépôt du musée du Génie