Exposition temporaire

du 26 mars 2022
au 15 août 2022

Compris dans le billet d'entrée

Acheter votre billet

Tranchées

Tranchées

Découvrez une exposition consacrée aux tranchées pendant la Première Guerre mondiale.

Plus de 300 objets et oeuvres, archives et vidéos vous permettront de prendre la mesure de cet ouvrage défensif qui, au fur et à mesure de l’avancée du conflit et de l’enlisement des armées, jusqu’au blocage tactique et stratégique, s’est organisé en un véritable système devenu le symbole tragique de la Grande Guerre.

Cette exposition « tranchées » est reconnue d’intérêt national  et avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Ministère de la culture

L’histoire des tranchées Première Guerre mondiale

Pour beaucoup, la Grande Guerre est la guerre des tranchées, comme si le mot résumait à lui seul l’ensemble de la Première Guerre mondiale. Pourtant à l’automne 1914, lorsque les hommes bloqués face à face, épuisés, creusent des trous individuels pour se protéger de l’ennemi, personne n’imagine qu’une guerre de position s’installe durablement. Pendant 4 ans, ce qui était un simple moyen de se protéger conditionne tout un conflit, et ce à une échelle sans précédent dans l’histoire.

L’exposition « Tranchées » s’attachera ainsi à montrer la réalité et la complexité du « système-tranchées », nom donné par l’historien François Cochet à l’incroyable enchevêtrement de tranchées de plus en plus nombreuses, ramifiées, spécialisées et reliées entre elles. Il s’agira aussi d’expliquer les conséquences de cette organisation sur l’immobilisme stratégique et tactique, sur les modes de combats et sur la vie terrible qu’il impose aux combattants.

Une approche pluridisciplinaire au travers de collections riches et diversifiées exposera ce « système-tranchées » :

  • des collections d’armes,
  • des matériaux présents dans les tranchées (poteau, plaque de blindage…),
  • des collections ethnographiques (objets usuels du soldat de la vie militaire, uniformes),
  • des collections d’arts graphiques et beaux-arts (peintures, dessins, estampes et affiches), et des collections photographiques et documentaires (cartes de canevas de tir, carnets de combattants, tirages photographiques…).

Les partenaires de l'exposition

Commissariat de l’exposition

Commissaire : François Cochet, professeur émérite de l’université de Lorraine
Co-commissaire : Johanne Berlemont, responsable du service de la conservation du musée de la Grande Guerre

Comité scientifique de l’exposition :

  • Dimitri Chavaroche, docteur en histoire
  • Alain Devos, professeur de géographique à l’université de Reims et membre du GEGENAA (groupe d’études des géomatériaux, des environnement naturels et anthropisés)
  • Michael Landolt, ingénieur d’études à la DRAC Grand-Est commandant Aude Piernas, conservateur du patrimoine et directrice du musée du Génie
  • Christophe Pommier, adjoint au conservateur du département artillerie du musée de l’Armée-Invalides

 

Retrouvez l’interview de François Cochet, commissaire de l’exposition :

1/9

Assiette historiée représentant une scène d’assaut dans le no man’s land, des soldats français cisaillent une ligne de barbelés Série Guerre de 1914, Faïencerie Ducros et Barbaza, [ca. 1914-1918] Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2010.44.1 / D. Pazery

2/9 - Assiette historiée représentant une scène d’assaut dans le no man’s land, des soldats français cisaillent une ligne de barbelés Série Guerre de 1914, Faïencerie Ducros et Barbaza, [ca. 1914-1918] Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2010.44.1 / D. Pazery

Carte représentant les tranchées du secteur « Maisons de Champagne » Groupe des canevas de tir, 06 janvier 1918 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 3-0007T

3/9 - Carte représentant les tranchées du secteur « Maisons de Champagne » Groupe des canevas de tir, 06 janvier 1918 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 3-0007T

Périscope de tranchée en laiton, modèle italien Triulzi Laboratorio di Precisione Roma, 1917 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2006.1.1672 / D. Pazery

4/9 - Périscope de tranchée en laiton, modèle italien Triulzi Laboratorio di Precisione Roma, 1917 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2006.1.1672 / D. Pazery

« Poste de grenadiers, Artois » Photographie sur plaque de verre, [ca. 1914-1918] Musée de la Grande Guerre - Meaux, don Radisson

5/9 - « Poste de grenadiers, Artois » Photographie sur plaque de verre, [ca. 1914-1918] Musée de la Grande Guerre - Meaux, don Radisson

La redoute du Bois Brûlé (Hauts de Meuse). A l’aube du 3 novembre 1914 Huile sur toile, Adrien Cathiard, [ca. 1914-1918] Musée de la Grande Guerre - Meaux, don Trouilloud

6/9 - La redoute du Bois Brûlé (Hauts de Meuse). A l’aube du 3 novembre 1914 Huile sur toile, Adrien Cathiard, [ca. 1914-1918] Musée de la Grande Guerre - Meaux, don Trouilloud

Cisaille à barbelés française, grand modèle renforcé à oreilles Peugeot frères, 1918 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2006.1.6140 / D. Pazery

7/9 - Cisaille à barbelés française, grand modèle renforcé à oreilles Peugeot frères, 1918 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2006.1.6140 / D. Pazery

« Tranchées de première ligne devant le Kahl-Berg » Tirage photographique in Carnet n°5 du Capitaine Schultz, avril 1915 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2006.1.12928.0

8/9 - « Tranchées de première ligne devant le Kahl-Berg » Tirage photographique in Carnet n°5 du Capitaine Schultz, avril 1915 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2006.1.12928.0

Vue d’un réseau de tranchées sur une plage, secteur Grande dune Photographie aérienne, 23 septembre 1916 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2010.91.1.0.105

9/9 - Vue d’un réseau de tranchées sur une plage, secteur Grande dune Photographie aérienne, 23 septembre 1916 Musée de la Grande Guerre - Meaux, 2010.91.1.0.105

3 temps forts du parcours de visite

De la guerre pensée à l’enlisement :

Après avoir présenté les pratiques et usages antérieurs des tranchées dans les époques médiévales et modernes, cette première partie montrera comment est pensée la tranchée appelée « fortification de campagne » et son usage, décrit dans les manuels d’instruction des différentes armées à la veille du conflit. Puis, sera abordé le moment de l’enlisement (la tranchée spontanée) : le réflexe naturel de survie consiste à s’enterrer dès le mois d’août 1914 pour se protéger de la puissance de feu de l’ennemi. Progressivement reliés entre eux, les trous d’hommes se rejoignent en boyaux étroits et deviennent rapidement des tranchées, enlisant les combattants dans un réseau complexe et inexpugnable qui court sur une ligne continue de sept cents kilomètres reliant la mer du Nord à la Suisse.

Le « système-tranchées » : la vie dans les tranchées

Cette partie a pour objectif de faire comprendre aux visiteurs ce qu’est le « système-tranchées » : des réseaux de défense denses et complexes, enterrés dans le sol et constitués de positions, lignes, points d’appuis, etc.
Il s’agira de montrer sa diversité selon les lieux, les géographies et les géologies et en quoi ce système d’interactions complexes implique une nouvelle pratique de la guerre et modifie la vie des combattants.

Imaginaires et réalités de la tranchée 14 18

Après avoir montré la réalité et la complexité du système-tranchées, il s’agira ici d’exposer les différentes représentations de la tranchée depuis le conflit, dans la presse d’époque et jusqu’à aujourd’hui.

Collection du musée et les prêts

L’exposition « Tranchées » sera principalement composée des collections du musée de la Grande Guerre conservées en réserve. Elles seront étudiées, restaurées et numérisées à l’occasion de l’exposition.

D’autres institutions et des collectionneurs privés contribueront à l’exposition :

  • le musée de l’Armée-Invalides à Paris,
  • le musée du Génie à Angers,
  • le musée du Temps à Besançon,
  • l’Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD),
  • le musée des Beaux-Arts de Bordeaux,
  • le musée-mémorial du Linge,
  • la Contemporaine,
  • le musée de la mémoire de Belleau
  • le Museum national d’histoire naturelle.

Les rendez-vous culturels autour de l’exposition

  • Tous les dimanches à 14h30 pendant la durée de l’exposition : visite guidée découverte de l’exposition (tarif : 2,5€ + billet d’entrée)
  • Jeudi 18 mai 2022 à 12h30 : Visite de l’exposition en Facebook Live & sur YouTube par Johanne Berlemont, responsable du service de la conservation (30 mn)
  • Mercredi 27 avril  à 14h30 : visite-atelier jeune public : apprenti archéologue
  • Jeudi 28 avril à 14h30 : visite-atelier jeune public : périscope de tranchée

Les rendez-vous scientifiques autour de l’exposition

  • Lundi 14 mars 2022 à 14h30 : dialogue autour de la tranchée, par l’ECPAD
  • Lundi 11 avril 2022 à 14h30 : les réseaux de défense de la grande guerre en champagne, par alain devos, géographe, professeur des universités
  • Lundi 13 juin 2022 à 14h30 : le « système-tranchées » dans la grande guerre par françois cochet, professeur  émérite de l’université de lorraine-metz

Contacts presse :

  • Presse régionale : Audrey Chaix – audrey.chaix@meaux.fr – 01 83 69 05 60 // 06 17 13 44 99
  • Presse nationale et internationale : Vanessa Ravenaux – Agence Observatoire – vanessa@observatoire.fr – 01 43 54 87 71 // 07 82 46 31 19