Uniforme de fantassin russe, 1907

Uniforme de fantassin russe, 1907

L’armée russe a adopté une nouvelle tenue de campagne en 1907. D’une teinte proche du kaki, elle se compose d’une casquette souple, ornée de la cocarde aux couleurs des Romanov, d’une simple chemise traditionnelle à col droit, appelée « gymnastiorka », d’un pantalon-culotte et d’une paire de bottes.

Pour l’hiver, le soldat peut aussi se vêtir d’un bachlyk, c’est-à-dire un capuchon à longs pans, qui doit être porté, selon le règlement, lorsque la température extérieure est inférieure à -5 °C. Il est alors relevé de façon à recouvrir la tête, coiffure comprise, et les pans sont noués sur la poitrine.

Un ceinturon en cuir, avec une boucle en laiton estampée de l’aigle à deux têtes, supporte deux cartouchières en cuir brun. L’équipement lui est rustique : un outil individuel, une gourde en aluminium recouverte de drap, une gamelle individuelle en cuivre et une grande musette en toile dite sac à effets. Le fusil réglementaire d’infanterie est un Mosin Nagant 1891 : il possède une baïonnette quadrangulaire, qui reste le plus souvent fixée sous l’arme.

 

Uniforme de fantassin russe, 1907