Fantassin du 23ème régiment d’infanterie en tenue d’assaut, France, 1918

Fantassin du 23ème régiment d’infanterie en tenue d’assaut, France, 1918

À partir d’avril 1915, le soldat français est doté d’une tenue bleu horizon, dont le drap dit « tricolore » était constitué de laine blanche (35%), bleu foncé (15%) et bleu clair (50%).

L’état-major adopte une tenue d’assaut, allégée, pour les hommes de première ligne. Cette tenue se compose d’une vareuse modèle 1914/1915, à collet droit, d’un pantalon-culotte, du casque Adrian, de bandes molletières et d’une paire de brodequins.

L’équipement spécifique à la tenue d’assaut comporte un équipement pour fusil (ceinturon et cartouchières), un poignard de combat, deux étuis-musettes, deux bidons de deux litres, une pelle portée sur la poitrine, et enfin le fusil modèle 1907/15 Berthier, porté de façon à laisser libres les mains du combattant.
Un paquetage d’assaut remplace le havresac par un rouleau porté en sautoir et formé par la toile de tente.

Fantassin du 23ème régiment d’infanterie en tenue d’assaut, France, 1918
Fantassin du 23ème régiment d’infanterie en tenue d’assaut, France, 1918