L’alcool pendant la Grande Guerre : arme de la victoire ou réconfort dans la défaite ? - Musée de la Grande Guerre conférence - rendez-vous scientifique

À noter :
Le musée sera exceptionnellement fermé le samedi 20 juillet (en raison du passage de la flamme olympique).

Fermeture annuelle du 19 août au 6 septembre 2024.
Réouverture le samedi 7 septembre pour le week-end de reconstitution historique.

Nos conférences

10 janvier 2024

à 14h30 | 1h
Tout public
Tarif : gratuit

Réservez votre place

L’alcool pendant la Grande Guerre : arme de la victoire ou réconfort dans la défaite ?

Il est difficile d’aborder l’histoire de la consommation d’alcool pendant la Grande Guerre pour des raisons qui tiennent à la question alcool en France, qui fait partie d’un refoulé national, et du fait des polémiques qu’un tel sujet lève immédiatement dans le champ de l’histoire militaire.

L’auteur, médecin spécialisé dans les problèmes d’alcool, corrige certaines erreurs et détruit certains clichés, comme celui qui accuse les autorités militaires d’avoir cyniquement enivré les soldats pour leur permettre de partir au combat. Il démontre que l’alcool a d’abord servi comme tranquillisant pour supporter les horreurs de cette guerre totale et les conditions de vie dans les tranchées.

Il existe par ailleurs des effets de la consommation excessive peu documentés par les historiens français à la suite de pillage d’alcool, par exemple par les soldats allemands lors de la dernière offensive du printemps 1918. En analysant des textes provenant de sources étrangères, il montre que ce ne fut pas sans conséquence.

Enfin, c’est au niveau symbolique que le « pinard » français est devenu une arme de la victoire, ce qui renforça le prestige du vin dans l’ensemble du pays dans un « nationalcoolisme » encore actif aujourd’hui.

Intervenants

Par Michel CRAPLET, psychiatre

La conférence sera retransmise en direct sur la page Facebook du musée et sur sa chaîne Youtube,
puis disponible en replay.