Exposition BD "Visages, ceux que nous sommes"

À noter :
Le musée sera exceptionnellement fermé le samedi 20 juillet (en raison du passage de la flamme olympique).

Fermeture annuelle du 19 août au 6 septembre 2024.
Réouverture le samedi 7 septembre pour le week-end de reconstitution historique.

Exposition temporaire

11 mars 2023 > 14 août 2023

Compris dans le billet d'entrée du musée

ACHETEZ VOTRE BILLET

Exposition BD "Visages, ceux que nous sommes"

Le musée de la Grande Guerre accueille l’exposition de bande dessinée : « Visages, ceux que nous sommes » du 11 mars au 14 août 2023 !

Cette BD d’aventures sur trois générations prend racine dans les tranchées de la Grande Guerre. Les planches dessinées et mises en couleur par Aurélien Morinière se retrouvent ainsi en situation auprès de leurs sources historiques. Nourris par le fonds et l’esprit du musée, les scénaristes Nathalie Ponsard-Gutknecht et Miceal Beausang-O’Griafa, ont souhaité replacer leur BD au sein des collections qui l’ont inspirée. L’occasion unique de découvrir des histoires issues de l’imaginaire d’auteurs passionnés. Partez à la découverte de récits qui traversent le temps, et les âges !

Quelques mots sur les auteurs…

Lyonnaise de fait et Ardéchoise de cœur, Nathalie Ponsard-Gutknecht assure aussi bien la direction artistique que la conception et la réalisation des projets qui lui sont confiés. C’est en 2015, qu’elle collabore pour la première fois avec Miceal Beausang-O’Griafa, concepteur rédacteur, pour un spot de 45’’ « Héros de lumière », avec à la réalisation Philippe Joubert. En 2019, elle réalisera pour et avec le storyboarder Sylvain Despretz, l’Artbook los ángeles publié aux Éditions Caurette, traduit par Miceal Beausang-O’Griafa. Visages, ceux que nous sommes est sa première série au sein des éditions Glénat, écrite à quatre mains avec la complicité de Miceal Beausang-O’Griafa et au dessin, celle de Aurélien Morinière.

Miceal Beausang-O’Griafa est né à Paris de père irlandais et de mère chilienne. Après sa khâgne et un double cursus (CAPES d’anglais et DEA en histoire de l’art et archéologie), il enseigne en BTS à l’ENC Bessières et forme au comic book à l’Académie Delcourt. Interprète officiel du FIBD d’Angoulême et du Shark Fest, interprète-traducteur pour les plus grandes maisons d’édition, il est le présentateur officiel d’Under my screen, festival du film d’Ajaccio. L’aventure de Visages est née d’une collaboration idéale sur un spot de pub avec Nathalie Ponsard-Gutknecht. Il propose alors Aurélien Morinière, son vieux complice des Éditions EP, comme dessinateur et coloriste.


Aurélien Morinière
, fait ses études artistiques dans la capitale et obtient un Master en Arts Plastiques et sciences de l’art au début des années 2000.  Il fait l’expérience du cinéma d’animation dans un petit studio parisien et en sortant de l’université, alors qu’il avait abandonné l’idée de la BD, il renoue avec ses passions d’enfant pour la bande dessinée. S’ensuivra une production soutenue chez divers éditeurs et diverses collaborations dans des styles variés, de la bande dessinée jeunesse à l’épopée médiévale en passant par le roman graphique et la science-fiction. En parallèle, inspiré par l’environnement sauvage de la campagne Limousine, il développe un travail de peinture et d’illustration personnel qui l’amène à exposer en France, aux Etats Unis (Los Angeles, Palo Alto, San Francisco) et en Chine (Qingdao, Chongqing, Hangzhou). Depuis il s’attache à créer un lien plus étroit entre son travail d’artiste indépendant et celui d’illustrateur de bande dessinée telle que « Visages, ceux que nous sommes ».

N’hésitez pas à tagger le musée avec #expobdvisages !

1/4

2/4

3/4

4/4

Pour aller plus loin…