Statuette de coq

Statuette de coq

La Grande Guerre est une période au cours de laquelle la référence au coq gaulois en tant que symbole national français est particulièrement forte. Les révolutions de 1830 et 1848, mais surtout la IIIème République l’ont remis sur le devant de la scène, l’érigeant au début du XXème siècle en emblème presque officiel de la Nation, si ce n’est de l’Etat.

Les qualités qui lui sont attribuées – combativité, fierté, courage, générosité, audace, fécondité – sont, par le truchement de l’animal, autant de qualité nationales. Au cours du conflit 1914 à 1918, le recours à cette image comme symbole allégorique de la France se renforce et ce volatile apparaît constamment victorieux de l’aigle allemand sur des scènes de propagande, qui affirment la force du sentiment patriotique national face à l’ennemi.

Cette statuette en bois peinte du premier quart du XXe siècle, dont on ignore l’auteur, montre un coq aux couleurs tricolores, à l’expression altière et triomphante, qui chante tout en piétinant de ses pattes assurées le casque à pointe honni. C’est ici un coq patriote qui s’est bien battu et qui exhibe son trophée.

En bois, peinture acrylique, H. 30 x L. 15 x E. 5,5 cm. N° inventaire : 2006.1.941.