Cuisine roulante - Musée de la Grande Guerre

À noter :
Le musée sera exceptionnellement fermé le samedi 20 juillet (en raison du passage de la flamme olympique).

Fermeture annuelle du 19 août au 6 septembre 2024.
Réouverture le samedi 7 septembre pour le week-end de reconstitution historique.

Cuisine roulante

Dès 1905, l’armée française s’intéresse aux cuisines roulantes déjà utilisées dans les armées allemandes et britanniques, et réalise des tests.

Une directive ministérielle de 1912 en confirme l’adoption pour les troupes à pied et le génie.
Pourtant, au tout début de la Grande Guerre en août 1914, ce type de matériel est quasiment inexistant : seule une trentaine d’exemplaires est en service dans les armées. On lui préfère le repas préparé en commun. Mais la stabilisation du front accélère la transition : 12 870 unités sont commandées dans l’urgence auprès de fabricants français et étrangers au cours de l’hiver 1914-1915.

De nombreux modèles différents sont ainsi mis en service, avant l’adoption d’un modèle unique réglementaire en 1917.
La roulante, qui emporte avec elle le combustible et les aliments, a pour fonction de fournir à la troupe des repas chauds et réguliers. Elle est déployée quelques kilomètres en arrière du front. L’acheminement au travers du réseau jusqu’en première ligne est ensuite assuré par les hommes de corvée de ravitaillement.

En acier, cuivre, bois, H. 180 x L. 350 x l. 140. N° inventaire : 2006.1.14181.