Casque allemand Stahlhelm - Musée de la Grande Guerre

À noter :
Le musée sera exceptionnellement fermé le samedi 20 juillet (en raison du passage de la flamme olympique).

Fermeture annuelle du 19 août au 6 septembre 2024.
Réouverture le samedi 7 septembre pour le week-end de reconstitution historique.

Casque allemand Stahlhelm

À partir de 1916, la silhouette du fantassin allemand change radicalement. Les troupes sont désormais équipées d’un casque en acier enveloppant : le Stahlhelm, de l’allemand Stahl, acier, et Helm, casque.
Il présente de grands pans lisses recouverts d’une peinture de teinte feldgrau (gris de campagne). Ces surfaces peintes génèrent néanmoins d’importants reflets à la lumière, et rendent le soldat allemand facilement repérable sur le terrain.

Le 7 juillet 1918, le général Ludendorff donne l’ordre, afin de mieux dissimuler son armée, de procéder au camouflage par l’apposition de peinture. L’aspect fini des peintures de camouflage doit être mat, afin d’éliminer tout reflet, et le choix des teintes utilisées est dicté par la nature du terrain et les saisons.
Les casques doivent être peints d’aplats de taches colorées de formes anguleuses, alternant nuances claires et foncées, et délimitées par un trait de peinture noire. L’application de cette directive est effectuée directement au sein des unités, laissant toute liberté à chacun d’exprimer sa créativité. Chaque casque devient donc une pièce unique.

En métal, H. 17,5 x L. 32,5 x l. 24,5. N° inventaire : 2006.1.681.