Uniforme de fantassin japonais, 1913

Uniforme de fantassin japonais, 1913

Depuis la guerre russo-japonaise de 1904-1905, l’armée japonaise a été réorganisée et ses équipements modernisés. Le soldat japonais adopte définitivement un uniforme et un équipement à l’européenne qui, à son entrée en guerre contre l’Allemagne le 23 août 1914, prend la teinte kaki.

La tenue dite M.45, portée à partir de 1913, se compose d’une vareuse, fermée par une rangée de cinq boutons mats, dotée d’un col droit orné d’écussons se terminant en « queue d’hirondelle » ; et d’un pantalon en toile kaki. Le soldat portait aussi une casquette à bandeau et passepoil rouge, avec une étoile à cinq branches en cuivre. Les couleurs portées au col distinguaient les différents corps d’armée : le rouge, comme c’est le cas ici, pour l’infanterie. Les insignes de grade se portaient aux épaules, sur des pattes mises en travers d’avant en arrière, et non à la façon des autres armées.

Enfin, le fantassin porte également un fusil, appelé « Arisaka », une baïonnette et un ceinturon à trois cartouchières. Son équipement, pratique et très complet, n’a rien à envier à celui d’un fantassin européen.

 

Uniforme de fantassin japonais, 1913