La correspondance : un lien épistolaire

Comment venir

Adresse du Musée

Rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux 

Tél. : 01 60 32 14 18

Les accès en voiture et transports en commun

Horaires

9h30 à 18h sans interruption - Pass sanitaire demandé

Fermeture les mardis et jours fériés : 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre

Attention : clôture des caisses une demi-heure avant la fermeture du Musée

 

 

Tarifs

Pleins tarifs : 10€ 

Tarifs réduits entre 5€ et 9€ (sur présentation de justificatifs)

Tous les tarifs

La correspondance

Des liens familiaux limités ou totalement rompus

Une carte postale par semaine, deux lettres de quatre pages en grosse écriture par mois, tel est le régime des prisonniers de guerre en Allemagne. Les prisonniers sont totalement dépendants des colis de victuailles de leur famille car la soupe de l’ordinaire ne parvient pas à calmer la faim. La situation des populations de la France occupée est encore pire : il leur est interdit de correspondre, sous peine de mort, vers la France ou l’étranger.

Depuis 1914, les familles séparées n’ont donc plus aucune nouvelle. En France, les marraines de guerre, cette famille de substitution, parviennent à adoucir la condition des poilus des départements envahis. En avril 1916, suite à des négociations menées par le roi d’Espagne, l’Allemagne accepte un système de correspondance limitée : les occupés auront le droit d’écrire une carte tous les deux mois, avec un maximum de vingt mots.

Grâce aux lettres quotidiennes, la distance entre les combattants et leur famille est abolie. À l’avant comme à l’arrière, les facteurs ou les vaguemestres sont guettés. Tenir dans l’univers des tranchées n’est en effet pas qu’une question matérielle, mais aussi morale. Le courrier constitue un véritable cordon ombilical entre l’avant et l’arrière.

L’organisation du service postal aux armées en secteurs postaux permet d’acheminer avec régularité 600  000 lettres et 40  000 paquets par jour. Le contrôle postal exercé sur cette correspondance permet de connaître le moral des combattants et des familles.

L'histoire d'amour de Maria et Henri par le lien épistolaire lors de la Grande Guerre

La Poste dans la Grande Guerre

Par Sébastien Richez, historien auprès du Comité pour l'histoire de la Poste - Groupe La Poste
Archives du Groupe La Poste et du Musée de la Grande Guerre

 

 

Courriers, paquets et colis dans la Grande Guerre

Université d'été 2018 - Sébastien Richez est docteur en histoire, chargé d' analyses stratégiques chez Le Groupe La Poste.  Tous droits réservés APHG Bureau de Picardie/Lycée J. de La Fontaine, Château Thierry.

 

Un objet, une histoire

Adresse et contact

Rue Lazare Ponticelli,
77100 Meaux
Lat : 48.971432  Long : 2.904724
Tél. : 01 60 32 14 18
Accès - Contact

Horaires

09h30 à 18h00 sans interruption 
Fermeture les mardis,le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.
Pass sanitaire demandé y compris pour les événements.
Conditions sanitaires en vigueur (30 septembre 2021)

Tarifs

Plein tarif : 10 €
Tarif réduit : de 5 à 7 €
(sur présentation de justificatif)
Tous les tarifs